« Alors, ils parlent? »

La phrase que tout parent a entendu au moins une fois, alors avec des jumeaux, tu t’imagines qu’on avoisine les centaines de fois !

La famille, les amis, les gens aux square, avec une variante : « ils parlent LEUR langue? » (À savoir le langage secret des jumeaux).

Sauf qu’au début quand tu réponds « non, pas encore » avec un sourire, tes enfants ont 6 mois, puis 1 an, 18 mois, 2 ans…

Et la réponse est toujours la même à 28 mois, le sourire un peu crispé des tes interlocuteurs en plus !

Parce que oui les Grums ont 28 mois et pas un mot à leur actif. Pas même papa ou maman ces ingrats :p Mais attention ils ne sont pas mutiques, loin de la ! Ils maîtrisent toutes les syllabes mais elles ne forment pas de mots. Et ce n’est pas non plus de la cryptophasie car cela ne forme pas de langue à proprement parler dont ils se serviraient pour communiquer entre eux.

Mais des petits garçons qui ne parlent pas du tout ça surprends et tu aura toujours quelqu’un pour te le faire remarquer (avec plus ou moins de tact). Et même si du côté de la pédiatre (vue pour la dernière fois à la visite des 2 ans) rien à signaler, car ce sont « des garçons, des jumeaux, des prématurés » (rayer la mention inutile), nous avons commencé a nous poser des questions.

Pour commencer la première étape est le bilan auditif chez un ORL. Le notre nous a prit très rapidement et l’examen est allé très vite car les Grums avaient déjà fait un examen auditif à la sortie de néonat. Résultat : Tutto bene,  Liviu et Sandro entendent parfaitement bien. Ce qu’on savait, mais ce rdv était néanmoins indispensable pour écarter tout problème congénital.

Entre temps, les Grums qui vont à la MAM 4 jours par semaine, commencent à se montrer violents envers leurs petits camarades. Bon ils n’ont jamais été très doux et comme leur jeu préféré consiste à se bagarrer, on avait l’habitude. Mais là ce sont de vrais épisodes de colère et de frustration, surtout de la part de Liviu.

De frustration, car en fait Liviu et Sandro ne communiquent pas. Au delà du fait qu’ils ne parlent pas, ils ne montrent pas du doigt, ne réagissent pas à des consignes simples, ne hochent pas la tête pour signifier leur accord ou désaccord.

Et c’est cet aspect là qui nous mène à la deuxième étape : l’orthophoniste !

Car outre la prise en charge des troubles de la prononciation, l’orthophoniste prends aussi en charge les troubles du langage et aide les enfants non verbaux à communiquer.
Alors peut être que je m’inquiète pour rien (s’inquiéter est un bien grand mot d’ailleurs, je cherche juste à les aider au mieux sans attendre l’école), peut-être auront ils ce fameux « déclic ». Mais en attendant, « better worry than being sorry » (mieux vaut s’inquiéter qu’être désolé)!

Nous en saurons donc plus demain matin où nous avons rendez vous avec l’orthophoniste pour faire un bilan (qui va se faire en plusieurs fois si j’ai bien compris, en étudiant d’abord leurs antécédents avec nous, puis en les voyant un par un).

En attendant, fais moi plaisir évites de demander si « ça y est, les enfants parlent/ marchent / sont propres », si c’est le cas tu le verras !

À suivre 😉

Risotto aux asperges vertes 

img_9981

Ingrédients (pour 2/3 personnes)

  • Une botte d’asperges vertes
  • 150g de riz rond (Arborio ou Carnaroli)
  • 30g de parmesan râpé
  • Une grosse échalote ou 2 petites
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Une noisette de beurre
  • Un cube de bouillon de légumes
  • 400ml d’eau (ou 400g)
  • Un demi verre de vin blanc
  1. Préparer les asperges : couper les queues pour enlever les parties fibreuses et les égaliser. Éplucher les petites feuille en dessous des pointes avec un petit couteau. Attacher les asperges en bottes et les mettre à cuire 5/6mn dans de l’eau bouillante salée.
  2. Une fois cuites, plonger les asperges dans de l’eau froide pour garder leur couleur verte. Couper les pointes et réserver. Couper les tiges en tronçons et mettre de côté.
  3. Couper l’échalote en petits morceaux.
  4. Préparer le bouillon de légumes et le laisser dans une casserole à feu doux. Il ne doit pas bouillir.
  5. Dans une grosse casserole à fond épais, faire chauffer les 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et la noisette de beurre et ajouter l’échalote. Les faire blondir quelques minutes (sans coloration) et ajouter le riz pour le nacrer pendant 4/5mn (à feu doux). Le riz doit être brillant et translucide.
  6. Ajouter le vin blanc, mélanger et bien laisser l’alcool s’évaporer.
  7. Quand il n’y a plus de liquide ajouter 2 louches de bouillon de légumes et mélanger.
  8. Continuer à ajouter le bouillon louche par louche, et mélanger régulièrement, jusqu’à ce que le riz soit cuit (au bout de 20mn environ).
  9. Faire revenir les pointes d’asperges dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.
  10. Ajouter les tronçons d’asperges et le parmesan dans le riz et mélanger. Saler et poivrer à votre goût.
  11. Dresser le risotto dans l’assiette, ajouter les pointes d’asperges et un filet d’huile d’olive.

Bon appétit !

La grossesse gémellaire – le 2ème trimestre 

Voyages, vêtements de grossesse et fête du slip

à 16sa, 18sa, 20sa et 24sa

à 16sa, 18sa, 20sa et 24sa

Après les premières semaines passées entre nausées, fatigue intense et angoisse de la fausse couche, me voilà au deuxième trimestre avec mes deux grums aquatiques qui prennent de plus en plus de place!

Comme beaucoup de femmes, cette période a été ma préférée, on se sent beaucoup mieux que les premières semaines, l’annonce aux proches est faite et voir son corps changer fascine autant qu’il n’étonne.  Lire la suite

La Grossesse Gémellaire – le 1er Trimestre 

à 8sa et 12sa

Fatigue, nausées et grosse surprise

Le premier trimestre de grossesse a été pour moi (pour nous !) fort en émotion.

Il faut savoir qu’à l’époque je travaillais dans le restaurant d’un hôtel 5* en tant que maître d’hôtel et que nous étions en pleine saison. Les mois de juillet et août ont été assez stressants pour moi, entre mon travail 6/7 jours, des responsabilités importantes et le décès de mon grand père adoré. Bien que j’ai arrêté la pilule quelques mois plus tôt, je ne pensais pas tomber enceinte de suite car j’avais perdu beaucoup de poids et je n’étais pas franchement zen.  Lire la suite

Double Mum… La présentation ! 

Avant de raconter sa vie ou d’espérer avoir des lecteurs, il s’agirait de se présenter. Je m’appelle Mona, j’ai 25 ans et je suis maman de deux tornades garçons depuis Avril 2014. Liviu et Sandro (dit Les Grums) sont des jumeaux monozygotes et ce blog sera, j’espère, le reflet de ma découverte de la parentalité ainsi que de la gemmelité ! J’aime aussi cuisiner, avec un petit faible pour la cuisine italienne et asiatique, vous trouverez également mes recettes coup de cœur en salé comme en sucré ! Et parce qu’a défaut de faire du shopping pour moi je me régale à habiller les Grums, je vous parlerai également  de mes bons plans et de mes adresses pour vêtir vos nains. Sur ce, bonne lecture 😉

Lire la suite