« Alors, ils parlent? »

La phrase que tout parent a entendu au moins une fois, alors avec des jumeaux, tu t’imagines qu’on avoisine les centaines de fois !

La famille, les amis, les gens aux square, avec une variante : « ils parlent LEUR langue? » (À savoir le langage secret des jumeaux).

Sauf qu’au début quand tu réponds « non, pas encore » avec un sourire, tes enfants ont 6 mois, puis 1 an, 18 mois, 2 ans…

Et la réponse est toujours la même à 28 mois, le sourire un peu crispé des tes interlocuteurs en plus !

Parce que oui les Grums ont 28 mois et pas un mot à leur actif. Pas même papa ou maman ces ingrats :p Mais attention ils ne sont pas mutiques, loin de la ! Ils maîtrisent toutes les syllabes mais elles ne forment pas de mots. Et ce n’est pas non plus de la cryptophasie car cela ne forme pas de langue à proprement parler dont ils se serviraient pour communiquer entre eux.

Mais des petits garçons qui ne parlent pas du tout ça surprends et tu aura toujours quelqu’un pour te le faire remarquer (avec plus ou moins de tact). Et même si du côté de la pédiatre (vue pour la dernière fois à la visite des 2 ans) rien à signaler, car ce sont « des garçons, des jumeaux, des prématurés » (rayer la mention inutile), nous avons commencé a nous poser des questions.

Pour commencer la première étape est le bilan auditif chez un ORL. Le notre nous a prit très rapidement et l’examen est allé très vite car les Grums avaient déjà fait un examen auditif à la sortie de néonat. Résultat : Tutto bene,  Liviu et Sandro entendent parfaitement bien. Ce qu’on savait, mais ce rdv était néanmoins indispensable pour écarter tout problème congénital.

Entre temps, les Grums qui vont à la MAM 4 jours par semaine, commencent à se montrer violents envers leurs petits camarades. Bon ils n’ont jamais été très doux et comme leur jeu préféré consiste à se bagarrer, on avait l’habitude. Mais là ce sont de vrais épisodes de colère et de frustration, surtout de la part de Liviu.

De frustration, car en fait Liviu et Sandro ne communiquent pas. Au delà du fait qu’ils ne parlent pas, ils ne montrent pas du doigt, ne réagissent pas à des consignes simples, ne hochent pas la tête pour signifier leur accord ou désaccord.

Et c’est cet aspect là qui nous mène à la deuxième étape : l’orthophoniste !

Car outre la prise en charge des troubles de la prononciation, l’orthophoniste prends aussi en charge les troubles du langage et aide les enfants non verbaux à communiquer.
Alors peut être que je m’inquiète pour rien (s’inquiéter est un bien grand mot d’ailleurs, je cherche juste à les aider au mieux sans attendre l’école), peut-être auront ils ce fameux « déclic ». Mais en attendant, « better worry than being sorry » (mieux vaut s’inquiéter qu’être désolé)!

Nous en saurons donc plus demain matin où nous avons rendez vous avec l’orthophoniste pour faire un bilan (qui va se faire en plusieurs fois si j’ai bien compris, en étudiant d’abord leurs antécédents avec nous, puis en les voyant un par un).

En attendant, fais moi plaisir évites de demander si « ça y est, les enfants parlent/ marchent / sont propres », si c’est le cas tu le verras !

À suivre 😉

3 réflexions sur “« Alors, ils parlent? »

  1. Pingback: Le bilan de l’orthophoniste | Double Mum… Double Trouble!

  2. Pingback: Premier diagnostic et comment nous en sommes venus à consulter | Double Mom… Double Trouble!

  3. Pingback: Les progrès des Grums | Mona and Cie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s