La Grossesse Gémellaire – L’accouchement 

Previously in Double Mum Double Trouble…

Alors que nous dormions confortablement (non) chez mes beaux parents, me voilà réveillée par une mini piscine de liquide amiotique dans le lit. 

Comme tu as pu le lire ici, je réveille le papa, je prends une douche, j’enfile un pantalon (non mais lol avec les chutes du Niagara entre les jambes) (en même temps j’allais pas y aller en slip), j’attrape le sac à langer et c’est parti mon kiki.

Bon, l’avantage de perdre les eaux en pleine nuit/ tôt le matin, c’est que tu es plutôt tranquille sur la route, nous sommes donc arrivés à la maternité à 4h45. Avant d’aller plus loin, il faut savoir que oui j’avais perdu les eaux, mais que j’allais plutôt bien! Quelques contractions rapprochés mais en même temps j’avais l’habitude, j’étais trempée à partir de la ceinture mais j’étais assez zen pour chanter (faux) dans la voiture pendant le trajet et rigoler avec le papa.

Retour à l’hôpital, pour une fois pas de difficultés à trouver une place (mouarf), on se présente donc aux urgences gynécologiques. Je sonne: « Bonjouuuur madame, j’ai perdu les eaux ! » Le tout avec un grand sourire et un ventre qui menace d’exploser! « Euh c’est votre 2ème? Vous avez dépassé le terme ? » (D’ailleurs spéciale dédicace à toutes les femmes enceintes, on écrit TERME, les tHermes, c’est là où tu fais une thalasso merci).

Bref, non non « c’est des jumeaux et je suis à 34sa+2 ».

« Ah » (là tu sens que, quand même, elle va appeler des potes pour l’occasion ).

Je m’allonge donc en salle de travail, toujours de bonne humeur, on se demande comment ça va se passer. Examen du col par la sage-femme qui me regarde bizarrement d’un coup : « ah mais vous êtes déjà ouverte à 6 doigts (sur 10 donc), ça va? »

Euh bah maintenant que vous le dites ça commence à tirer un peu hein !

Elle me demande si je veux la péridurale (Pas obligatoire mais fortement conseillée lors d’un accouchement gémellaire) : « ah oui merci avec plaisir (courageuse mais pas téméraire!). Coup d’œil dans mon dossier médical (qui fait la taille d’une encyclopédie à ce stade) pour me dire qu’en fait mes analyses de sang pour l’anesthésie sont trop datées et qu’il faut les refaire. Pas de souci, pendant ce temps la le papa retourne chez ses parents chercher ma valise et celles des bébés.

Parce que figures toi qu’on pensait en avoir pour une partie de la journée, alors on était parti seulement avec le sac à langer avec le Brumisateur, le chargeur de Telephone et des snacks pour que le futur papa ne meurs pas de faim.

Comme je n’étais pas (encore) à l’article de la mort, à tout à l’heure chaton, moi je reste là! L’homme s’en va tandis que la sage femme revient, « c’est l’heure de la péridurale ? » « Ah non on a pas encore les résultats des prises de sang ». Ok ok c’est donc reparti pour un examen du col, voir ou on en est. « Dilatée à 9 ». Oui oui comme dans 9/10, alors que je suis là depuis 1/2 heure et que j’ai perdu les eaux depuis une heure (il est 5h15).

Donc c’est parti je déménage en salle d’accouchement où vous l’aurez deviné, on m’annonce qu’il est trop tard pour la péridurale. Yeahhhh pour mon premier accouchement je vais devoir sortir mes jumeaux sans anesthésie ! Surtout que je commence à bien souffrir (il serait temps tu me diras), j’aurai bien fait avec. Mais bon tanpis hein! Le papa n’est pas encore revenu (mais keskifou ? Oh bah il prenait une douche tu comprends hum) et à 5h30 je suis à dilatation complète en train de rigoler nerveusement tellement j’ai mal (oui que veux tu, on réagis toutes différemment!).

La sage me demande si j’ai envie de pousser « euh je crois que qu’il est en train de sortir en fait » « ah mais on va attendre le papa même? »

Ma réponse fut tout à fait politiquement correcte : « RIEN À FOUTRE, IL AVAIT QU’À SE BOUGER, JE CROIS QUE JE VAIS DÉCÉDER ! »

Hum, ce qui est faux hein, mais sur le moment je l’ai vécu comme ça !

Bon en fait l’homme arrive juste à ce moment là, un bisou et je le renvoie dans le couloir. Comment ça? Bah oui écoutes, je fais partie de la team « no chaton dans la salle d’accouchement,  non merci je regarderai pas où j’en suis avec un miroir ».

Juste à ce moment là, pour que tu situes, j’ai jamais eu autant mal de ma vie et je regarde le monde dans la salle en cherchant des volontaires pour accoucher à ma place. Parce que même si le papa attendait dehors, je n’étais pas en tête à tête avec la sage femme : en plus il y avait une deuxième sage femme, une aide soignante, la pédiatre (vu que les grums étaient prématurés) et l’anesthésiste. À qui je me suis retenue de demander ce qu’il faisait la, vu qu’il avait même pas été foutu de me faire une péridurale (pas rancunière la meuf).

Et heureusement que j’avais un public parce qu’autant te dire que j’ai assuré le show ! Je suis le genre de personne, comment dire, TRÈS grossière quand elle a mal… Donc tu devineras que je ne me suis pas gêné !

J’alternais les « TA MÈRE LA **** c’est pas une légende ça fait trop maaaaaaal » avec les « olala je suis désolée, excusez moi pour les gros mots ».

Autant te dire que mon audience, bien que concentrée, était morte de rire !

Vient de le moment de pousser, en 3 poussées naissait le Grum n1, plus connu sous le nom de Liviu ! Mon petit bonhomme crie direct, et est bien évidement le plus beau du monde mais ferme les yeux parce qu’il faut pas deconner il est que 5h50! Je le garde une minute sur moi et il est emmené par la pédiatre et fait connaissance avec son papa par la même occasion.

Mais juste quand je me remets de mes émotions, quand il y en a plus, il y en a encore ! C’est au tour de la poche des eaux de Sandro de se percer (d’exploser en fait, c’était aquaboulevard dans la salle d’accouchement). Et franchement pendant une seconde j’avais oublié que j’avais un autre bébé à sortir!

Sandro fait quasi 300g de plus que son frère donc je le sens bien passer aussi mais au point où on en est, il sort très rapidement aussi. Lui a ses grands yeux bleus marine ouverts et me regarde pendant la petite minute où je on me le laisse avant qu’il ne rejoigne son frère et son papa.

Et juste quand tu penses que tu as terminé, que tu es plus émotionnée que tu ne l’a jamais été dans ta vie, encore des contractions.

Whaaaaaat ? Eh bah oui il est temps de sortir le 3ème bébé, à savoir le placenta ! « Vous voulez le voir? Euh non merci ».

Retrouvailles avec l’homme, qui est le plus heureux bien que tout perdu. Je le missionne pour aller en néonatalogie avec les petits, me ramener des photos de nos merveilles.

Voilà, il est 6h du matin le 15 avril 2014 et je deviens maman pour la première fois. Et doublement !

L’aventure ne fais que commencer, je vous parlerai vite de leur séjour en néonatalogie et de notre retour à maison.

Les Grums a 1 jour

Je garde en tout cas un bon souvenir de mon accouchement! J’ai certes souffert mais finalement peu de temps, et j’ai eu la chance de vivre mon accouchement à 100%!

Une réflexion sur “La Grossesse Gémellaire – L’accouchement 

  1. Mais quel blog, plein d’humour et de réalités…
    Je suis enceinte de jumeaux pour ma 1ere grossesse (29 ans / 6sg) et sincèrement tous ce que j’ai lu sur le net m’a plus fait flippé qu’autre chose, alors vraiment merci de m’avoir fait autant rire et redonné le sourire 🙂
    J’attend avec impatience la suite des aventures des Grums…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s